avatar_poster

Fiche technique:

Réalisateur: James Cameron
Acteurs: Sam Worthington, Zoé Saldana, Sigourney Weaver, Stephen Lang, Giovanni Ribisi
Musique: James Horner
Genre: SF (planet opera)
Date de sortie: Décembre 2009

Synopsis:

À la mort de son frère jumeau, le soldat Jake Scully se rend sur Pandora, une planète éloignée riche en minerai, afin de prendre sa place dans une expérience scientifique extrêmement délicate. Jake, qui est paraplégique, sera placé dans le corps d'un Na'Vi, le peuple indigène de la planète, pour qu'il puisse être admis auprès d'eux.

Mon avis :

Je n'ai pas dérogé à ma règle : laisser faire le phénomène Avatar et voir à sa sortie DVD. Sauf qu'après je me suis dit que j'étais un peu quiche parce qu'un film qu'on a eu de cesse de louer pour ses effets visuels et pas pour son scénario, j'aurais mieux fait de le voir au ciné. C'est donc avec une légère appréhension que j'ai commencé le film...

... et waaa ! Superbe, ahurissant, inédit et pourtant tellement fondamental ; bon, pas la révélation tout court, mais certainement celle de mon année cinématographique !

C'est simple, comme des nombreux spectateurs, je suis tout simplement tombée amoureuse de Pandora et des Na'vis ; on assiste ici à un retour aux sources, à une sorte de paradis perdu ou d'âge d'or, peu importe - un retour à l'essentiel. Tout est communion, partage et harmonie - une utopie me direz-vous? Et alors? La beauté qui transcende, moi j'adhère !

Cameron a crée un peuple complet - origines, langue, mœurs et philosophie (écho au mythe du bon sauvage de Rousseau) ; un écosystème crédible - une faune variée (Ikrams, Equidus, variantes de loups, insectes, etc.) & une flore qui coupe le souffle avec notamment les sublimes montagnes flottantes Hallelujah. Le tout est sublimé par des effets visuels qu'on ne peut qu'admirer. Les scènes nocturnes sont magiques et oniriques à souhait. Avatar a amplement mérité ses oscars de direction artistiques, effets visuels et photographie.

Passons à l'intrigue maintenant, les détracteurs ne lui trouvent aucune originalité, la comparant à celle de Pocahontas ou encore à Danse avec les Loups. On peut concéder que le film reprend la thématique de la rencontre entre envahisseur et peuple indigène, l'apprentissage de l'autre, l'histoire d'amour & l'initié passant dans le camp dit "ennemi". Mais bon... après il faut arrêter de dire que le scénario est pourri! Parce que quand on regarde la moitié des films qui sortent sur l'année, on peut pas dire qu'ils innovent franchement dans leur genre...

... bref, me concernant, l'empathie est là. Elle est largement amplifiée par le méchant de l'histoire, le colonel je-sais-plus-quoi, incarné brillamment par Stephen Lang, détestable à souhait - caricature révoltante et angoissante de notre propre société. Agréable surprise concernant Worthington, mono-expressif dans le Choc des Titans et qui ici, a réussi à me convaincre parfaitement. Zoe Saldana & Sigourney Weaver sont impeccables, ainsi que tous les acteurs incarnant les Na'vis.

Comme quoi, quand les plus grandes attentes peuvent engendrer les plus grandes déceptions, le contraire est vrai également, ma découverte d'Avatar en est l'exemple le plus simple.

Bonus: la bande-son de James Horner, toujours fidèle à transmettre les émotions les plus ténues tout comme les grandes séquences d'action.

En visionnant ce film, je me suis retrouvée face à de la découverte pure et totale. J'ai ressenti (dans une moindre mesure) la même chose que face au Seigneur des Anneaux et honnêtement, c'est le plus beau compliment que je puisse faire à Cameron et à son Avatar.