Fiche technique
:

Réalisateur: John Curran
Acteurs: Naomi Watts, Edward Norton, Liev Schreiber, Toby Jones
Musique: Alexandre Desplat
Genre: Drame
Sortie: 2006

Adaptation du roman "The Painted Veil" (la  Passe dangereuse) de William Somerset Maugham

Synopsis:

Londres, 1920. Après un mariage trop vite accepté pour convenances sociales, Kitty part avec son mari, Walter, médecin bactériologiste, pour vivre à Shanghai où il doit mener des recherches. Rapidement, la jeune femme tombe amoureuse d'un autre homme. Mais lorsque Walter découvre l'adultère dont il est victime, Kitty est abandonnée par son amant et contrainte d'accompagner son mari dans une région où une épidémie de choléra balaie les populations et où les guerres locales font rage...

Mon avis:

C'est le scénariste Ron Nyswaner qui a décidé d'adapter le roman de Maugham et directement, il s'est tourné vers Edward Norton qui avait suivi une licence en études chinoises à Yale. Emballé, ce dernier montre le script à Naomi Watts. Nous sommes en 1999 & il faudra attendre 2004 pour que le duo d'acteurs trouvent la disponibilité nécessaire au tournage et le réalisateur adéquat.

Voilà un drame poignant, magnifiquement filmé dans la région du Guilin - un bel hommage à la terre de Chine qui est ici montrée dans toute sa beauté et sa sérénité. Certes, la situation d'épidémie de choléra qui amène Walter et sa femme à découvrir cette région peut paraitre un peu rédhibitoire, mais les voir évoluer tous les deux en terre inconnue est vraiment captivant.

De prime abord, les deux protagonistes sont présentés sans fioriture et il est difficile pour le spectateur de réellement s'y attacher. Elle, jetée dans un mariage 'blanc' pour fuir une famille détestable et voir du pays. Lui, amoureux conscient que ses sentiments sont à sens unique. Eux, coincés finalement dans un mariage qui ne leur apporte rien, si ce n'est de la rancœur et des espoirs déçus. Mais peu à peu, les voir se découvrir, se chercher et surmonter leur apparente dissemblance est prenant. Leur relation va crescendo et est tissée de ces fils qui font fondre les cœurs les plus rudes.

J'ai trouvé ce film très sophistiqué dans son ton, sa réalisation soignée et son rythme, très bien géré. La photographie fait rêver, tout comme les compositions du brillant Alexandre Desplat. (récompensé pour ce film, si je ne me trompe pas) The Painted Veil est un film classe, tout simplement. Ça peut paraitre bête à dire, mais je le trouve superbe - un peu dans le ton de Coldmountain, même si le contexte et les situations ne sont nullement comparables (note, on retrouve la finesse de Kidman/Watts & les petits blondinets Law/Norton).

Un superbe drame sur fond de rédemption. A voir absolument!