De Jon Favreau
Avec Daniel Craig, Harrison Ford, Olivia Wilde
Musique de Harry Gregson-Williams
(2011)

Un chassé-croisé entre deux mythes du cinéma américain: l'Ouest sauvage et les extraterrestres de l'Au-delà. Et après tout, pourquoi pas? Tous deux peuvent se targuer d'apporter leur dose d'aventures.

En effet, le film est réellement entrainant et plutôt immersif - pari largement réussi, donc. Car une fois accepté le concept de base, la mise en scène et le rythme soutenu permettent de donner le change face à un scénario tantôt bancal, tantôt convenu. Grâce à des effets visuels soignés et parfaitement incrustés dans le paysage aride typique des westerns, les combats entre nos chers cowboys à cheval et les envahisseurs volants sont particulièrement efficaces, échappant sans soucis au kitsch qui leur tendait les bras. Personnellement, les chevauchées et les combats aériens, c'est ce que je préfère quand on me parle d'action alors j'étais carrément ravie de les voir associés ! Certes, le film contient son lot maladroit de scènes clichés et attendues, mais rien de trop encombrant. Enfin, le spectateur a droit à quelques moments bien piqués dans le style humour grinçant (ralala quelles branlées, il se prend ce pauvre Paul Dano!)

Autre bon point pour Favreau, c'est sa collaboration avec Harry Gregson-Willimas qui livre encore une fois une très belle composition: mélange entre grands élans optimistes et aventureux et mélopée douce où pointe subtilement une voix envoûtante. La musique participe grandement de l'immersion dans le film. Une de mes préférées (à partir de 0:55, elle me fait un peu penser à Obliviate de HP 7.1 - version rapide): Jake's army ici.

Après, je crois qu'aucune fille ne pourra résister à Daniel Craig en cowboy et à la tonne de testostérone qu'il dégage rien quand restant adossé à un poteau (première scène en ville, remember?): le rôle lui colle à la peau! Harrison Ford pour sa part se recycle pas trop mal depuis Morning Glory. Il donne très bien le change (et monte plutôt bien pour son âge!). Quant à la touche féminine du film, Olivia Wilde, je ne sais pas vraiment quoi en dire. Ses grands yeux de chat sont superbes et... voilà. Non pas qu'elle joue mal, mais elle est loin de crever l'écran. En bonus, Sam Rockwell, incroyablement sympathique en Doc.

Au final, voilà une bonne suprise que ce Cowboys & Aliens qui mêle habilement les genres pour livrer un divertissement honnête et prenant. Pour les fans d'aventures décomplexées... et de Daniel Craig.

_Cowboys_Aliens_Official_Trailer_2_cowboys_and_aliens_21886845_1920_800