affichethepledge
De Sean Penn
Avec Jack Nicholson, Robin Wright Penn, Aaron Eckhart, Vanessa Redgrave, Helen Mirren, Sam Shepard
Musique de Hans Zimmer/Klaus Badelt
Adaptation du roman éponyme de Friedrich Dürrenmatt
(2001)

Jerry Black est un détective à la retraite qui décide d'aider un collègue dans une dernière affaire : le corps d'une petite fille de huit ans violée et retrouvé dans les montagnes du Nevada. Après l'annonce du drame aux parents, Jerry s'engage auprès de la mère désemparée à retrouver le meurtrier. Le principal suspect, un indien mentalement handicapé, se suicide durant l'interrogatoire. Jerry ne le croit pas coupable et continue son enquête.

Sean Penn nous livre avec The Pledge, la réalisation d'un drame d'une subtilité et d'une force pour le moins épatant. Et il s'entoure d'une brochette d'acteurs impressionnante. Mais celui qui explose véritablement, c'est Jack Nicholson qui trouve ici un de ses rôles les plus subtils et les plus humains. Flic à la retraite, Jerry termine ses derniers jours en se penchant sur une enquête qui le marquera profondément. Investi de cette nouvelle mission, il décide d'organiser sa nouvelle vie de retraité autour d'une quête obsédante.

Au cours de sa semi-retraite, Jerry rencontre Lory et sa fille. A partir de ce moment là, à sa conscience professionnelle, et à la promesse qu'il a faite, s'ajoute la peur insidieuse qu'il commence à ressentir intimement - l'implication personnelle de Jerry dans toute cette affaire se charge de le faire basculer dans un état de  d'angoisse permanent. Il est intéressant de remarquer tout le traitement autour des gestes de Jerry, des angles pris par la caméra afin de capter la nervosité qui le ronge un peu plus chaque jour.

Toutefois, le suspence est amené subtilement par le réalisateur. On notera le magnifique traitement des images par Sean Penn qui distille les informations et les sensations avec beaucoup de dosage et de finesse. Il instaure un rythme languissant en parfaite adéquation avec Jerry dont l'attention demeure toujours en alerte. La tension joue sur ce même esprit - elle est sourde et tapie pour finalement mieux exploser en fin de film. Et au milieu de ce drame intimiste, il y a ces scènes du quotidien, ces rencontres (je pense à Helen Mirren et surtout, à Vanessa Redgrave) où la poésie et le mystère émergent. C'est splendidement amené et la simplicité de ces scènes souligne parfaitement la sincérité des protagonistes (et des acteurs qui les font vivre, bien évidemment).

The Pledge, de par son évolution et sa fin (que je tairai parce qu'elle constitue un vrai twist, aussi soudain et que terrassant), est l'illustration parfaite du drame tragique par excellence. Car la promesse faite par Jerry est celle d'un homme ayant mis son âme en sursis - dans un monde où les promesses s'envolent au gré du vent, j'ai trouvé le propos du film vraiment brillamment conduit.

Un film dont la sobriété relève intelligemment tout le tragique de situation. Un des plus beaux rôles de Nicholson et la  nouvelle preuve du talent de réalisation de Sean Penn.

picturethepledge