affichethedevilwearsprada
De David Frankel
Avec Meryl Streep, Anne Hathaway, Stanley Tucci
Musique de Theodore Shapiro
D'après le livre éponyme de Lauren Weisberger
(2006)

Fraîchement diplômée, Andrea débarque à New York et décroche le job de rêve. Mais en tant qu'assistante de la tyrannique rédactrice en chef d'un prestigieux magazine de mode, elle va vite découvrir ce que le mot "enfer" veut dire...

Une comédie tirée d'un livre pur ChicLit alors forcément, je ne sais pas si les garçons ont accroché autant que les filles... Allez, peut-être, parce qu'on peut partager au moins un argument:

Meryl Streep y est merveilleuse ! Cruelle, glaciale, intransigeante et carrément géniale en boss satanique. La version ciné nous donne quand même un ou deux sourires de la part de Miranda Priestly alors que dans le bouquin, elle incarne seulement un être immonde et sans cœur, bonne à jeter. Mais bon, une fin consensuelle dans une comédie américaine n'a jamais tué personne.

Avouons-le directement, le film repose complètement sur ses épaules. Après il y a les éléments bonus comme la fraîcheur d'Anne Hathaway, les répliques comiques de Stanley Tucci, le glamour de Simon Backer et.... les fringues - divines pour la plupart et qui donneront à toutes les filles un tant soit peu fashionata l'envie pressante de renouveler leur garde robe sur-le-champ. S'ajoutent à cela une bande-son pop très dynamique, quelques larmes et une folle nuit à Paris et voilà The Devil Wears Prada.

C'est léger et heureusement que ça me fait rire parce qu'on retrouve (dans un autre style, je le concède) la morale à deux balles de Pursuit of Happiness - fais-toi traiter de larbin, mords sur ta chique et tu seras récompensé au final... Beuh quoi (!)