afficheprinceofpersia

Fiche technique:

Réalisateur: Mike Newell
Acteurs: Jake Gyllenhaal, Gemma Arterton, Ben Kingsley, Alfred Molina
Musique: Harry Gregson Williams
Genre: Aventure
Sortie: 2010

Synopsis:

Un prince rebelle est contraint d'unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde.

Mon avis:

Sympa.

Je ne m'attendais pas non plus au film du siècle. J'avais renoncé à aller le voir au cinéma et les critiques de blogueurs qui avaient suivi m'avaient confortée dans ma décision. Mais quand on m'offre le DVD, je ne dis pas non.

Le film se pare d'une bonne dose d'exotisme et nous emmène dans les somptueux décors orientaux pour nous conter une histoire de magie, de temps maîtrisé et de présent divin. Je suis certaine que le scénario vous épate par sa complexité et son souci du détails (!) Car oui, dans Prince of Persia, tout est très convenu. Le héros qui répond ici au doux nom de Dastan combat donc le vilain de l'histoire qu'on aura reconnu dès les premières minutes grâce à son khôl noir tout autour des yeux, avec l'aide d'une princesse mystérieuse (ah?!) et farouche (malgré les œillades fréquentes au héros qui disent tout le contraire).

A cette histoire originale se greffe de l'action. Beaucoup d'action. Un rebondissement est inévitablement suivi d'un deuxième, d'un troisième, etc. Jusqu'au retournement final (d'une originalité folle) qui surprendra le spectateur moyen (toujours le même, c'est celui qui a aimé La Gorge du Diable) et le fera battre des mains de contentement. J'ai été plutôt déçue par cette fameuse dague magique. A part deux utilisations éclairs et le final, on ne la voit pas tant que ça (en action, je veux dire - parce que  question gros plans, on est servi ...). Les scénaristes auraient quand même pu prévoir une scène ou deux en plus. Tout ce foin pour ça...

Du côté des acteurs, on peut dire qu'ils font le minimum syndical. En même temps, le profondeur psychologique de leur personnage frôle les 2 centimètres donc je ne vois pas ce qu'ils auraient pu faire de plus. Rajoutons des dialogues déjà entendus un milliard de fois et de l'humour bof (Disney m'avait habituée à beaucoup mieux).

Heureusement que, visuellement, les films de Disney ont toujours été très jolis : les costumes semblent sortis tout droit d'un conte de fée, les palais sont dorés, les fontaines étincelantes et le désert mystérieux. Les effets spéciaux lors des sauts dans le temps sont habiles et élégants. Par contre, les décors en plan large font carton pâte - un comble pour des FX !

En résumé, un film d'aventures comme Disney nous en a déjà proposé pas mal. Le temps passe (haha) sans que l'on s'en aperçoive dans ce Prince of Persia, divertissement pur mené par des acteurs charismatiques. That's it!