GONE BABY GONE (2007)

De Ben Affleck
Avec Casey Affleck, Ed Harris, Morgan Freeman, Michelle Monaghan

En plein milieu de la ville de Boston, une petite-fille de quatre ans, Amanda McCready a mystérieusement disparu sans laisser de traces. Son oncle Lionel et sa femme Béatrice engagent un couple de détectives privés, Patrick Kenzie et Angela Gennaro, afin d'enquêter sur la disparition de leur nièce. Sa mère, Ellen, une toxicomane alcoolique et irresponsable, semble assez peu préoccupée par la situation et le couple commencera à enquêter sur cette dramatique histoire.

En voilà un film intense. Immédiatement, il prend aux tripes - c'est incroyable!

C'est le parti pris réaliste et sans fioritures qui donne toute son ampleur dramatique à Gone Baby Gone, mettant en avant une vérité que l'on a rarement mise autant au valeur au cinéma: la faillibilité de l'homme. Peu importe ses bonnes intentions initiales ou encore les circonstances atténuantes qui entourent ses actes, il est fragile et se trouve bien souvent démuni face à des situations qui le dépassent. Alors il se raccroche à ce qu'il peut: ses valeurs, son instinct, la justice... parfois à mauvais escient.

Ben Affleck s'entoure d'un casting pour le moins épatant: face aux deux grands, E. Harris et M. Freeman, le jeune Casey Affleck n'est nullement en reste et signe un jeu très juste. Tiré du roman de Denis Lehame, on reconnaitra l'ambiance froide et désespérée de l'auteur que l'on retrouvait également dans Mystic River. La révélation finale choque, révolte et soulève avec pertinence la question de la responsabilité (familiale, civique et humaine, tout simplement).

C'est sombre et tragique mais quel film... Bravo M. Affleck!


GOOD WILL HUNTING (1998)

De Gus Van Sant
Scénario de Ben Affleck & Matt Damon
Avec Robin Williams, Matt Damon, Ben Affleck, Stellan Skarsgard

Will Hunting est un authentique génie mais également un rebelle aux élans imprévisibles. Né dans le quartier populaire de South Boston, il vit entouré d'une bande de copains et passe son temps dans les bars a chercher la bagarre et à commettre quelques petits délits qui risquent bien de l'envoyer en prison. C'est alors que ses dons prodigieux en mathématiques attirent l'attention du professeur Lambeau.

Ce portrait de ce jeune homme qui se bat. Contre les autres et surtout, contre lui-même. Qui se croit incapable d'aimer car il ne l'a jamais été. Son seul filet de secours, ce sont ses potes de quartier avec lesquels il trainerait bien toute sa vie, juste pour rester dans le seul cocon rassurant qu'il connait. Et puis c'est cette belle rencontre avec R. Williams. Leur relation qui s'instaure - entre douceur et violence. La confiance qui s'installe entre ces deux êtres blessés par la vie.

C'est le genre de scénario dont je raffole. Il y a de l'émotion et tellement de pudeur dans ce film. De même qu'un équilibre parfait entre rire et larmes. Les deux amis auront bien mérité leur Oscar du meilleur scénario original!

A voir - surtout si vous aimez les héros qui se cherchent... et finissent par se découvrir.