Fiche technique
:

Réalisateur: Curtis Hanson
Acteurs: Michael Douglas, Tobey Maguire, Robert Downey Jr, Katie Holmes
Musique: Christopher Young
Genre: comédie dramatique
Sortie: 2001

Adaptation cinématographique du roman éponyme de Michael Chabon

Synopsis:

Sept ans après la parution de son premier roman à succès, Grady Tripp n'a toujours rien publié d'autre. Et c'est son salaire de professeur de littérature qui le fait vivre. Plaqué par sa femme le matin même, il accueille son directeur littéraire, Terry Crabtree, venu le relancer à l'occasion du festival du livre de Pittsburgh. Le soir, tous deux assistent au cocktail offert par la directrice de l'université, Sarah Gaskell, maîtresse de Grady et épouse du supérieur hiérarchique de celui-ci, Walter. Alors qu'il prend l'air dans le jardin, Tripp tombe nez à nez avec l'un de ses étudiants, James Leer, garçon fragile et auteur doué...

Mon avis:

jaime

- à peu près tout:

 

- le personnage incarné par M. Douglas. Prof paumé dans sa vie personnelle et professionnelle qui, incapable de faire des choix, a écrit un roman de plus de 2000 pages et n'a pas été foutu d'en faire une copie ;

- toujours M. Douglas - les cheveux en pétard, le pétard au bec, engoncé dans un peignoir rose crade. Ça change de Mister belle gueule ;

- Tobey Maguire, génial en étudiant bourré de talent, un peu psychotique, vachement mythomane mais carrément attachant ;

- les situations cocasses, voire franchement poilantes qui dotent le film d'un ton léger alors que le propos est résolument sérieux ;

- la scène de "sauvetage" par R. Downey Jr qui arrive dans une voiture pourrie, qui la conduit comme un nul - portières ouvertes - et qui l'aplatit comme une crêpe contre un mur.

jaimepo

- K. Holmes... Heureusement on ne la voit pas tellement.

En résumé


Je serai tentée de dire que ce film est un vrai bijou, un beau portrait de l'humanité telle qu'elle existe réellement et non pas celle qui est dépeinte dans les films en général. Une humanité en doute, qui se ment à elle-même, qui piétine dans une vie morne, qui a peur de faire des choix.

Sous des airs fantasques et délurés (le comique de situation est excellent!) se cache un film plus profond qu'il n'y parait. Mené par des acteurs au poil, Wonder Boys est ma découverte de la semaine! C'est doux, un brin mélancolique et vraiment touchant.

A voir, si vous ne l'avez pas déjà fait.