Fiche technique:

Réalisateur: Jim Sheridan
Acteurs: Tobey Maguire, Natalie Portman, Jake Gyllenhall, Sam Shepard
Musique: Thomas Newman
Genre: Drame
Sortie: 2009

Remake du film éponyme réalisé par Susanne Bier (2004)

Synopsis:

Sam & Grace forment un couple parfait et sont les parents de deux petites filles. Sam est envoyé par l'ONU en mission à l'étranger et confie à Tommy, son frère tout juste sorti de prison, le soin de s'occuper de sa famille. Lorsque Sam est porté disparu et présumé mort, Tommy et Grace se rapprochent contre toute attente. C'est alors que Sam revient du front...

Mon avis:

La sobriété de Jim Sheridan est plus que la bienvenue dans ce drame à la trame profondément humaine. Le propos du film n'est pas de souligner la bravoure du soldat s'en allant en guerre mais bien de mettre en évidence les dommages collatéraux qui en résultent.

Et le réalisateur irlandais fait cela parfaitement en ancrant cette problématique dans un cadre familial intime, permettant ainsi habilement au spectateur d'avoir en face de lui des protagonistes qui font écho à leurs propres habitudes. Ensuite, en jouant sur des contrastes assez saisissants, le réalisateur nous plonge dans l'enfer vécu par Sam, en Afghanistan. Ici encore, aucun élément superflu n'a été gardé, tout reposant sur des prémices simples qui convergent avec d'autant plus d'efficacité vers l'ultime scène - le basculement irréversible.

Au fil du film s'instaure un renversement psychologique et physique entre les deux frères. Tommy qui était à l'origine de l'histoire complètement paumé - incapable de prendre sa vie en main et de mener ses responsabilités à bien, retrouve une stabilité et une autorité toutes nouvelles. Il parvient notamment à regagner l'estime que son père avait auparavant tendance à réserver uniquement à Sam, l'ainé. Et lorsque ce dernier revient d'Afghanistan complètement traumatisé, fragile, on ne peut s'empêcher de voir la figure passée de Tommy - une instabilité ici gonflée de paranoïa. Et le trouble de s'installer entre les deux frères.

Tobey Maguire signe ici sa plus belle et intense prestation (talent esquissé dans Seabiscuit) en campant un homme à l'esprit brisé, tanguant dans un monde qu'il ne comprend plus et qui l'effraye encore plus que ses combats antérieurs. Chapeau bas! J. Gyllenhall et N. Portman ne sont pas en reste et forment un non-couple talentueux et naturel. A noter  également, le potentiel incroyable de la toute jeune Bailee Madison - remarquable dans des scènes d'une grande dureté pour une enfant de son âge.

Brothers est un drame intense sur les dommages collatéraux des conflits armés, sur la souffrance de ceux qui reviennent mais également sur la douleur de ceux qui les ont attendus.