Le_premier_jourLE PREMIER JOUR de Marc Lévy

Résumé:

Un étrange objet trouvé dans un volcan éteint va révolutionner tout ce qu’on croit savoir de la naissance du monde. Il est astrophysicien, elle est archéologue. Ensemble, ils vont vivre une aventure qui va changer le cours de leur vie et de la nôtre.  

Mon avis:

On ne peut pas le nier, il y a maintenant une dizaine d'années, Marc Lévy a révolutionné le genre romanesque avec la sortie de Et si c'était vrai? (2000). Mêlant savamment mystère, suspense et histoire d'amour, l'auteur français a su exploiter un filon en or. Et c'est donc sans surprises que l'on retrouve chaque été, un nouveau roman tout beau, tout neuf, prêt à être acheté pour le plus grand plaisir des vacanciers sur le départ. A noter que Guillaume Musso et bien d'autres ont également trouvé le truc et s'en sortent tout aussi honorablement.

Si les premiers romans de Lévy m'avaient complètement emballée (Et si c'était vrai, Où es-tu?, Sept jours pour une éternité), la cuvée qui a suivi en 2006 et 2007 m'avait un peu refroidie. On ne peut pas espérer tirer les mêmes ficelles et obtenir sans cesse les mêmes résultats. Je me suis donc lassée de ces histoires certes attachantes mais donc on connait la fin sans même avoir entamé le deuxième chapitre: la vie est dure, mais nous nous aimons donc nous serons toujours ensemble, quoi qu'il arrive (...). Same old, same old.

Mais ici, même si le style elliptique et haché est toujours fidèle au rendez-vous, la thématique change et nous plonge en plein dans les prémices de notre humanités. Où commence l'aube? Qui a été le "premier homme"? Voilà les interrogations de  nos deux héros: Adrian, astrophysicien et Keira, archéologue (qui évidemment vont retomber amoureux - ils se retrouvent comme par hasard à ce moment-là ^^). J'ai un peu moins accroché que d'habitude (je suis très loin de mon attitude de dévoreuse de pages cet été) mais en attendant, je n'ai pas traîné non plus pour le terminer car grâce à des petits chapitres et des cliffhangers multiples, on tourne les pages, encore et encore. Il faut dire qu'en gérant parfaitement le rythme, Lévy nous propose des situations plus intrigantes les unes que les autres et malgré le pressentiment que tout sera tiré par les cheveux, on veut quand même savoir (haha, n'est pas écrivain doué qui veut!). Notons qu'une grande place est ici accordée à l'humour. Je pense surtout au séjour de Walter en Grèce avec Adrian - hilarant!

Après une fin un peu convenue, on ne peut toutefois pas s'empêcher de vouloir lire la suite et connaitre les péripéties d'Adrian. Est-ce qu'il trouvera d'autres pierres mystérieuses, vraies cartes du ciel préhistoriques? Est-ce que Keira est toujours vivante? Et le petit Harry dans tout ça? Bref, vivement que j'achète "La Première Nuit"!


Extrait choisi:

"Vous souhaitez que j'éclaire votre route? [...] Cette frontière que vous vous apprêtez à franchir, il n'y aura pas de retour en arrière possible. Lorsque vous saurez, il sera trop tard pour renoncer. C'est pour cela que je vous repose encore une fois ma question. Êtes-vous prêts à dépasser les limites de votre propre intelligence, à prendre le risque d'abandonner votre condition humaine, comme on abandonne l'enfance? Comprenez-vous que voir son père n'est pas pour autant le connaitre? Accepteriez-vous d'être orphelins de celui qui vous a élevés à cette condition d'homme?"

***