afficheholmes


Fiche technique
:

Réalisateur:Guy Richie
Acteurs: Robert Downey Jr, Jude Law, Mark Strong, Rachel MacAdams
Musique: Hans Zimmer
Genre: Policier
Sortie: 2010

Adaptation cinématographique d'après les romans de Arthur Conan Doyle

Synopsis:

Après qu'une série de meurtres rituels a ensanglanté Londres, Sherlock Holmes, l'intrépide et légendaire détective, ainsi que Watson, son fidèle acolyte, réussissent à intercepter le coupable : Lord Blackwood. À l'approche de son exécution, ce sinistre adepte de la magie noire annonce qu'il reviendra du royaume des morts pour exercer la plus terrible des vengeances. La panique s'empare de la ville après l'apparente résurrection de Blackwood. Scotland Yard donne sa langue au chat, et Sherlock Holmes se lance aussitôt avec fougue dans la plus étrange et la plus périlleuse de ses enquêtes...

Mon avis:

Voilà une adaptation des romans de A. Conan Doyle qui a le mérite de dépoussiérer tout son petit monde. Et qu'est-ce que Guy Richie a fait ça bien!

J'avoue n'être pas une grande experte des romans dudit écrivain, je garde quelques souvenirs vagues de la grande intelligence de Holmes et de son partenariat un peu pompeux avec Watson, mais rien de plus.

Et ce fut un vrai régal! Grâce à une réalisation dynamique & vive, des mouvements de caméra amples et des ralentis géniaux, Richie nous embarque immédiatement dans l'histoire avec une première action suffisamment intrigante pour capter l'attention du spectateur. Et puis l'arrivée de Watson qui donne son chapeau à Holmes et leur tête respective quand ils se retrouvent face à face - un régal! (cf. photo ci-dessous)

S'en suit inévitablement le point fort du film: le duo Downey Jr & Law, proche du mythique tellement il est incroyable de naturel et de génie. Les deux acteurs ont l'air de se compléter d'instinct, avec d'une part, l'incarnation d'un Holmes possessif à l'extrême et totalement chamboulé de voir son complice de toujours quitter la demeure 'conjugale' et d'autre part, d'un Watson voyant son seuil de tolérance dépasser les limites du possible. Chacun connait évidemment l'autre par cœur - avec son attachement et son exaspération - cela donne lieu à des dialogues (le script est savoureux) et des mimiques témoignant de leur complicité sans faille. C'est super réjouissant!

Bravo donc à Robert Downey Jr et Jude Law (tous les deux d'une classe folle - les costumes dans le film étant généralement superbes) qui soulèvent à eux tous seuls le film. Car si l'action est de mise et promet quelques beaux moments musclés (entre rigolades et suspense), j'ai trouvé que le scénario était tiré par les cheveux et toute cette histoire de 'fausse' magie noire n'est pas vraiment originale. J'avouerai même que je ne m'y suis pas réellement intéressée, mon attention étant uniquement captée par les acteurs principaux.

En bonus: les expériences scientifiques hilarantes de Holmes 'commises' sur le chien de Watson. Et Holmes qui n'arrête pas dire: He doesnt mind!

En moins: la musique de Zimmer qui sort des sentiers battus, mais qui, exceptionnellement, ne m'a pas plus emballée que ça.

En somme, Sherlock Holmes est à voir pour ces acteurs talentueux et l'humour indéniable qui s'en dégage. Ça dépote, on ne voit pas le temps passer et franchement, je ne lui en demandais pas plus. Une réussite, pour moi. A voir!