affichecasualties


Fiche technique
:

Réalisateur: Brian De Palma
Acteurs: Michael J. Fox, Sean Penn, John C. Reilly, John Leguizamo
Musique: Ennio Morricone
Genre: Guerre
Sortie: 1989

Adaptation d'après le roman de Daniel Lang

Synopsis:

Lors d'une mission, Eriksson, jeune recrue, est sauvé d'une mort certaine par son commandant Meserve. Quelques jours plus tard, le radio de l'escouade est abattu dans un village allié. Meserve décide alors d'enlever une jeune villageoise. Eriksson, ne doutant pas du sort réservé à la jeune fille, va se battre, malgré son admiration pour son commandant, contre tous les hommes de sa patrouille.

Mon avis:

J'ai mis dans la catégorie 'genre', guerre. J'aurais dû mettre, drame humain.

La thématique ô combien traitée des dérives occasionnées par les conditions extrêmes de la Guerre du Vietnam est ici intelligemment abordée par De Palma. En effet, il tient tout son film autour d'une seule action, l'enlèvement d'une jeune vietnamienne par des soldats américains et toute la tension habituellement générée par le contexte brutal du conflit armé se retrouve ici exacerbée par une implication ténue à échelle humaine (façon de parler). 

Les acteurs sont très bien dirigés. Sean Penn est toujours aussi into it en commandant cruel (quelle sale tête de petite frappe!), faible car incapable de faire le sale boulot tout seul, et en fin de compte, pitoyable. Mais la vraie révélation, c'est Michael J. Fox qui tient une de ses plus belles prestations dramatiques. Il a cette capacité à faire miroiter toutes ses émotions, ses doutes, ses angoisses, sa révolte sur le visage de l'innocence incarnée (Elijah Wood fait partie de ces acteurs également). Il est bluffant, notamment dans la toute première scène dans le métro. Il a le regard habitué, je ne peux pas l'exprimer autrement.

Le point fort indéniable, c'est que durant tout le film, De Palma joue sur l'état de nervosité extrême des militaires qui finit par contaminer totalement le spectateur. La musique de Morricone est en parfaite adéquation avec la réalisation - incisive et fébrile. Néanmoins, j'ai trouvé que le film avait pas mal vieilli et que le début trainait un peu.

Casualties of War est un film dur et extrêmement poignant. A déconseiller aux âmes sensibles.