mona_lisa_smile_poster_0

Fiche technique:

Réalisateur: Mike Newell
Acteurs: Julia Roberts, Kirsten Dunst, Julia Stiles, Maggie Gyllenhaal, Marcia Gay Harden
Musique: Rachel Portman
Genre: Comédie dramatique
Date de sortie: 2004

Synopsis:

En 1953, Katherine Watson, une jeune femme libre d'esprit, fraîchement diplômée de l'université de Bekerley, intègre la prestigieuse école pour filles de Wellesley pour enseigner l'histoire de l'art. Déterminée à affronter les mœurs dépassés de la société et de l'institution, elle va insufler à ses étudiantes, dont Betty et Joan, l'envie de se dépasser et d'avoir le courage de mener l'existence qu'elles souhaitent réellement vivre.

Mon avis:

Un bon film sur les conventions des années 50, ici appliquées à la condition féminine qui se trouve  face au choix de l'épanouissement personnel - comprenez l'université - & les devoirs d'une fille de bonne famille - comprenez vie de famille chiante à mourir... Opposition et thématique intéressantes sauf qu'elles sont ici dépeintes avec un manque de nuances flagrant !

C'est au cours de ce genre de films que j'ai la soudaine envie de prendre un objet (lourd de préférence) et de le balancer dans l'écran ; non pas que le film soit nul, mais faire un bond d'un demi siècle plus tôt, et (re)découvrir que la femme n'était qu'un entonnoir & une planche à repasser, ça me file de l'urticaire. Je ne suis pas spécialement dans un trip MLF, mais merde quand je pense qu'à l'époque, la pilule était interdite par la loi oO !

Le film se laisse regarder avec plaisir mais on a plutôt l'impression que Newell s'est plus concentré sur la mise en scène du charme désuet & de la musique 50's que sur le scénario - ultra prévisible! Heureusement, les jeunes actrices sont toutes géniales dans leur rôle : Julia Stiles, Kirsten Dunst & Maggie Gyllenhaal que je ne peux pas voir en peinture dans The Dark Knight et qui, ici, explose l'écran et dégage un magnétisme incroyable.

Bonus: une fin qui permet de verser sa petite larme... so girly !