entretien_avec_un_vampire

Fiche technique:

Réalisateur: Neil Jordan
Acteurs: Tom Cruise, Brad Pitt, Christian Slater, Stephen Rea, Kirsten Dunst
Musique: Elliot Goldenthal
Genre: Fantastique
Date de sortie: Décembre 1994

Adaptation d'après le roman d'Anne Rice

Synopsis:

San Francisco, fin du 20e siècle, un jeune homme a été convoqué dans l'obscurité d'une chambre d'hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire.

Mon avis:

Trois mots: une pure merveille!

C'est la quête de vérité d'un immortel, ses doutes et ses angoisses. Quel est son but sinon celui de tuer nuit après nuit? Quelle est la raison de sa condition et plus important, y en-a-t-il réellement une?

C'est l'opposition entre des sentiments mortels piégés dans un corps qui ne l'est plus et toutes les pulsions qui l'animent désormais ; c'est le déchirement entre le passage du temps et une vie infinie, immuable.

Entretien avec un vampire, c'est l'incarnation du courant romantique noir dans toute sa tragédie et sa décadence. C'est le moment où tout un mouvement bascule dans le mysticisme, l'onirisme et l'excès. C'est l'effondrement des certitudes et des croyances ; c'est enfin, la chute et le désespoir.

Lestat incarne ce choix, ce plongeon dans le non-retour qu'on assimile sans problème au mouvement dit de fin de siècle ; Louis c'est cette nostalgie d'un romantisme perdu aux idéaux bafoués. Louis recule donc et Lestat avance... mais vers quel fin? Une fin de résistant qui se vautre encore avec une jouissance malsaine et dévorante dans un courant décrépi. On est en droit de se demander de Louis ou Lestat, lequel incarne le personnage le plus tragique.

Toutes ces thématiques sont sublimées par le jeu des acteurs: Kirsten Dunst - époustouflante dans un rôle très complexe pour son jeune âge, Pitt - impeccable de douleur et de remords, Cruise - cruel et ambigu à souhait... La réalisation fait ressortir parfaitement la répulsion et le désir qui les lient tous les trois, les faisant évoluer dans une atmosphère tantôt diffuse, tantôt oppressante.

Enfin un film qui met en lumière l'essence même de la condition vampirique: la nostalgie, la rage et les regrets.
Un chef-d'œuvre brillant de la littérature fantastique pour une adaptation qui l'est tout autant!