inside_man

Fiche technique:

Réalisateur: Spike Lee
Acteurs: Clive Owen, Denzel Washington, Jodie Foster, Christopher Plummer
Musique: Terence Blanchard
Genre: Action/Policier
Date de sortie: Avril 2006

Synopsis:

L'enceinte d'une des innombrables banques de la ville est prise d'assaut par un commando d'hommes solidement armés, et dont les visages sont dissimulés par des cagoules et des lunettes noires.
Dès leur irruption, les individus prennent en otages les clients présents et les contraignent à revêtir la même tenue qu'eux. Les assaillants ont pour objectif la salle des coffres, mais l'argent qui y est entreposé ne paraît pas être leur intérêt principal. Les lieux semblent receler un ancien secret connu seulement par deux personnes...

Mon avis:

Le petit plus dès le départ, c'est la chanson Chaiyya Chaiyya - idée brillante ! (écoute ici) et qui met tout le monde dans l'ambiance.

Anecdote: Au cinéma. Au début du film Dalton Russel précise qu'il ne se répète jamais alors on a intérêt à bien l'écouter. A ce moment-là, le film crachote et l'écran devient noir. Un technicien vient remettre la bobine. Dalton Russel se répète. La salle éclate de rire.

Un super polar qui allie:

- des personnages principaux parfaitement campés :  Jodie Foster est parfaite en garce féroce, Christopher Plummer a tellement de classe qu'on lui pardonne (presque) tout et jamais Clive Owen n'a été aussi magnétique (pourtant, on voit à peine son front!). Denzel Washington en flic arriviste et grande gueule épate pas mal. Bref, une belle brochette d'acteurs, tous très convainquants ;

- des personnages secondaires avec leur lot de surprises qui donnent l'occasion d'apporter un humour noir particulièrement efficace à la trame dramatique ;

- un suspense incroyable, des fausses pistes et une implication politico-historique qui tient la route : il fallait le faire, avec la pudibonderie américaine...

- des scènes à la fois nerveuses et musclées : la caméra de Spike Lee nous embarque totalement, donnant une impression d'omniscience au spectateur qui pourtant, n'en mène pas large!

Le petit bonus pour la fin: la suite est en préproduction, j'attends de voir ça avec impatience!