Ast_rix_aux_Jeux_Olympiques

Fiche technique :

Réalisateur : Frédéric Forestier et Thomas Langmann

Acteurs : Clovis Cornillac, Gérard Depardieu, Benoit Poelvoorde, Alain Delon

Musique : Frédéric Talgorn

Genre : Comédie (lourde)

Date de sortie : Janvier 2008

Synopsis :

Astérix et Obélix doivent remporter les Jeux Olympiques pour permettre au jeune Gaulois Alafolix d'épouser la Princesse Irina et lutter contre le terrible Brutus, prêt à tous les stratagèmes pour lui aussi gagner les Jeux et se débarrasser de son père : Jules César.

Mon avis :

C’est ce qu’on appelle un vrai raté ! Autant j’ai adoré l’humour décalé et potache d’Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, autant ce troisième opus des aventures du petit gaulois est franchement naveteux. Je ne vais pas m’étendre en une longue critique parce que ce film n’en vaut pas la peine.


Passer en revue les acteurs revient à recenser une longue liste de performances pitoyables et plus épouvantables les unes que les autres. Gérard Depardieu est plus pathétique que jamais lorsqu’il aboie des poèmes à Idéfix, Cornillac est aussi charismatique qu’une huitre et même Alain Delon (que fait-il là ? Mystère…) finit par lasser au bout de son énième « Ave moi ». Ne parlons pas de la fadasse Alice, pardon ! princesse Irina. Seul Benoit Poelvoorde amuse encore avec ses expressions hilarantes de faux-jeton qui n’en touche pas une.

Surprise : Franck Dubosc – que je hais – m’a prise au dépourvu et m’a fait éclater de rire avec son fameux « Mais moi aussi, je suis fan de moi ! »


Aucun commentaire sur le scénario (oui, je sais, à première vue on pourrait croire qu’il n’y en a pas) qui est plat, prévisible et nous force à ingérer des lourdeurs incroyables. Mais qu’espéraient-ils tous vraiment en réalisant et en participant à ce film ? A se demander si leur projet initial n’était pas de faire un navet assumé tellement ils s’y sont appliqués !

Spectateurs de toutes contrées, passez votre chemin !

***