revolutionaryroad4

Fiche technique :

Réalisateur : Sam Mendes

Acteurs : Kate Winslet, Leonardo DiCaprio, Kathy Bates, Michael Shannon

Musique : Thomas Newman

Genre : Drame

Date de sortie : Janvier 2009

Adaptation du roman Revolutionary Road de Richard Yates

Synopsis :

Au milieu des années 1950, April et Frank Wheeler forment un jeune couple américain qui, en apparence, a tout pour être heureux. Ils se considèrent comme bien au-dessus des conventions sociales et de l'inertie qui règne dans leur lotissement. S'étant pourtant promis de ne jamais sombrer dans le conformisme, ils finissent par devenir ce qu'ils ne voulaient pas être : un homme coincé par son métier et dont la désinvolture peine à cacher le manque d'assurance, et une morose femme au foyer rêvant d'une autre vie.


Mon avis :


Ce film, c’était tout d’abord le retour du couple mythique de Titanic, interprété par DiCaprio et Winslet. Puis le film est sorti et si le public s’attendait à retrouver le romantisme de leur première collaboration et bien, il s’est trompé de salle.

Parce que oui, dans ce film, il y a de l’amour mais si celui-ci est présent, il est intense, violent et sans concession pour finalement se consumer et ne laisser que des cendres.

Revolutionary Road c’est l’explosion d’un couple qui se croyait différent de tous les autres. C’est leur lutte contre le conformisme silencieux et insidieux des années 50. Et c’est finalement la prise de conscience que leurs espoirs les plus vitaux ont été réduits à néant. C'est l'histoire d'un échec - commun - que les deux protagonistes ne vont avoir de cesse de se reprocher mutuellement.

Sam Mendes capte parfaitement l’intimité du couple, leurs secrets et leurs affrontements verbaux d’une cruauté féroce. Les acteurs, quant à eux, sont au sommet de leur art. On voit absolument tous leurs ressentis: de l'incertitude au désespoir en passant par la rage. C'est après des films comme celui-ci que je me demande pourquoi DiCaprio n'a toujours pas reçu un Oscar. C'est vraiment une énigme!

Film marquant, extrêmement prenant (personnellement c'est le genre de film qui me laisse vide d'énergie tellement je me crispe...) que je reverrai sûrement dans quelques années. Car si j'ai atteint une première compréhension de ce drame, je reste persuadée que j'en ai loupé la moitié. Je n'ai pas encore assez d'expériences de vie, ni d'amertume et de désespoir, pour le saisir dans sa globalité.